CHOISIR UN PALMIER ADAPTÉ A MA RÉGION

Savez-vous qu’il existe une grande variété de palmiers adapté à chaque climat, même les plus rigoureux? Et oui, un palmier sous la neige, c’est tout à fait possible! Et c’est magnifique. 😍

Par manque d’informations, on pense souvent à tord que ces superbes arbres sont réservés aux régions de bord de mer, là ou les hivers sont toujours cléments. En réalité, certaines espèces sont capables de résister à des températures négatives jusqu’à -25°!

Originaires des montagnes dans leur milieu naturels, ils sont parfaitement à l’aise dans des conditions extrêmes. A savoir un soleil de plomb en été, et un froid glacial en hiver.

Je vais donc vous présenter ici, dans les articles à suivre, quelques uns de ces incroyables specimens. Je les ai personnellement tous testé, moi qui habite dans le nord-est de la France, où les saisons ne font clairement pas dans la demi-mesure. S’ils ont résisté chez moi, ils résisteront chez vous, c’est garanti!

Cocotiers, palmiers du bout du monde et dattiers aux looks exotiques n’auront désormais plus de secrets pour vous! Posséder un de ces petits bijoux au jardin ou en pot étonne toujours les néophytes, et suscite immanquablement l’envie et l’admiration de chaque visiteur. 🤗

Prêts pour le voyage?

Allez, on décolle! ✈️

UN ARBRE FÉERIQUE…

Connaissez-vous l’Albizzia, ce petit arbre enchanteur à la floraison en pompons roses parfumés tout l’été…? Non? Alors il faut tout de suite y remédier! 😄

LE MEXIQUE S’INVITE CHEZ VOUS!

Laissez-moi vous présenter aujourd’hui le fabuleux Brahea Armata, également appelé Palmier bleu du Mexique!

Légèrement moins rustiques que ses cousins présentés ici, il n’en reste pas moins un superbe palmier à découvrir, pour des régions un peu plus clémentes. Le Brahea résiste tout de même à des gelées de l’ordre de -10°C/-12°C, voire davantage si le sol reste sec en hiver, ce qui est déjà respectable pour une variété de cette beauté!

Il est apprécié pour sa belle couronne de feuilles presque bleues, portées comme un bouquet de grands éventails au sommet d’un stipe épais, ainsi que pour ses inflorescences spectaculaires, suivies de fruits comestibles. Il faudra attendre parfois très longtemps pour pouvoir les admirer, mais un jeune sujet fera déjà beaucoup d’effet dans une grande rocaille ou au centre d’un massif exotique.

Originaire des zones arides du Mexique, il préfère les sols pauvres et secs et demande beaucoup de soleil et de chaleur pour s’épanouir.

Irremplaçable et prestigieux en climat doux, il peut également être cultivé ailleurs dans un grand bac, que l’on remisera l’hiver dans un local frais, lumineux et aéré. Installé près d’une entrée, ou de part et d’autre d’un portail, planté en isolé près d’une piscine, il sera superbe. Comme les Eucalyptus et les grands mimosas, en fond de massif, il forme une toile de fond typique des jardins bordant la méditerranée ou les côtes atlantiques du sud de la France. Les amateurs de plantes graphiques et bleues pourront planter à ses côtés le Nolina siberica , l’Agave ovatifolia, le Dasylirion wheeleri, le Yucca rigida, d’autres plantes succulentes spectaculaires bien adaptées aux conditions arides.

Installez-le dans un sol bien travaillé, très bien drainé, même pauvre et sec en surface. Il est indifférent à la nature du sol, mais montre une préférence pour les terres calcaires (ou alcalines), voire excessivement calcaires (jusqu’à un Ph de 9.2),  comme beaucoup de palmiers originaires des zones arides du Mexique. Il supporte très bien la sécheresse une fois établi.

Bref, voici donc un superbe spécimen, aux magnifiques palmes argentées rares, indispensable à tout collectionneur de variété résistantes et admirables! 🥰🌴

UN COCOTIER DANS MON JARDIN!

Je vous présente aujourd’hui le sublime Jubaea Chilensis, également appelé Cocotier du Chili. Son allure somptueuse pourrait être le fruit du croisement entre un dattier et un baobab…

Ce majestueux palmier de grande taille (mais à la pousse très lente durant les premières années), s’impose immédiatement par son élégante verticalité, offrant au regard un stipe (tronc) massif, élargi au centre, couvert d’une écorce grise et ridée horizontalement, tel un pied d’éléphant. Celui-ci forme une véritable colonne, proche d’un tronc de baobab, surmontée d’une couronne de feuilles très dense, d’un vert légèrement bleuté, originalement torsadées. Chose insolite, quand on toc sur le stipe, on entend une résonance. En effet, c’est un véritable réservoir, capable d’emmagasiner des mètres cube d’eau! Ce qui lui permet de supporter de très longues périodes de sécheresse, et de renouveller ensuite ses réserves lors des saisons pluvieuses.

Cette variété, assez méconnue, est pourtant l’une des plus rustiques du genre. Elle peut en effet supporter, une fois bien établi, des gelées de l’ordre de -15°C, voire -18°C en terre bien drainée et en situation abritée! Ce qui en fait un sujet de choix, au look des plus exotiques, à planter dans la plupart de nos régions.

Jeune Jubaea

Il n’est pas toujours aisé à dénicher en jardinerie ou pépinière, mais en ouvrant l’oeil (maintenant plus averti 😊), on tombe de-ci de-là sur de très beaux jeunes sujets. Vous avez également la possibilité de le trouver en une multitude de taille en vente par correspondance, sur des sites spécialisés.

Ce palmier est, avec le Trachycarpus Fortunei, l’un des plus faciles à acclimater. Très résistant à la sécheresse, ainsi qu’au froid de part ses origines montagneuses (dans son habitat naturel, il vit sur la côte pacifique du Chili, au pied des Andes, jusqu’à 1 500 m d’altitude), il s’accommodera même d’une situation semi ombragée. C’est réellement un palmier tout terrain, pour peu que celui-ci ne retienne pas l’eau. 😉

C’est assurément une pièce de choix dans un jardin exotique! Évasion garantie à chaque regard et une fascination perpétuellement renouvelée devant cette beauté divine…🤩

UN PALMIER AU PARFUM DE MÉDITERRANÉE…

Butia Capitata (ex Odorata)

Et voici venir le majestueux Butia Capitata, véritable palmier de carte postale! 🏝

Proche parent du cocotier, formé d’un stipe massif surmonté d’une large couronne de longues feuilles pennées (en forme de peigne) d’un vert-gris à vert-bleu, arquées parfois jusqu’au sol, le Butia possède une silhouette reconnaissable entre toutes. Très gracieux, il a l’allure du phoenix des Cananries, palmier emblématique de la Côte d’Azur et du bassin méditerranéen, et évoque instantanément les vacances et le bord de mer… 🌴☀️⛵️ Mais contrairement à son cousin, le Butia est un palmier résistant bien au froid! Il supporte des gelées de l’ordre de -12°C pour les jeunes sujets, et jusqu’a -15°C pour les sujets adultes! Un look des plus exotiques, et pourtant une rusticité assez incroyable!

Le Butia Capitata est originaire du sud du Brésil et de l’Uruguay, où il pousse spontanément dans des zones de faible altitude, sur sol généralement pauvres et sableux. Il s’avère donc être assez peu exigeant et de culture facile, ne demandant pas de soins particuliers, hormis une terre très bien drainée et une exposition ensoleillée. Sa taille adulte ne dépasse pas les 5 mètres.

Egalement appelé palmier à vin, palmier abricot ou arbre à laque, le Butia produit à l’âge adulte de superbes inflorescences parfumées en juin juillet, suivies, en climat favorable, de grappes de fruits charnus, orangés et comestibles, à la saveur d’abricot et de mangue. 🥭🍑

Fruits du Butia

Ce magnifique palmier est facile à réussir en plein soleil, et ne demande pas ou que peu de soins. Il résiste parfaitement aux étés secs et caniculaires, il sera toutefois toujours plus beau aidé de quelques arrosages notamment en période de croissance.

La famille des Butia compte également de très intéressantes espèces, tout aussi ornementales et résistantes, comme le Yatay et l’Eriospatha, sur lesquels je reviendrai dans un autre article. 😊

En résumé, je ne peux que vous recommander ce divin palmier au look tropical, qui à lui seul assure évasion et dépaysement instantané! Superbe en isolé ou accompagné d’autres variétés, ce palmier à la forte personnalité ne manquera pas de faire grand effet! 🤩🌴

UN PETIT PALMIER BLEU DE TOUTE BEAUTÉ!

Chamaerops Humilis var. Cerifera

Et voici donc le magnifique Chamaerops Humilis Cerifera! 😍

Ce palmier rustique de petite taille, 3m sur 2m environ à l’âge adulte, est natif des hautes montagnes de l’Atlas, au Maroc. Dans son milieu naturel, il croît dans des habitats secs, sur sol sableux ou rocailleux, en bord de mer mais aussi jusqu’à 1200 mètres d’altitude, subissant la neige et le froid. Ses origines ont font donc un parfait spécimen, adapté à nos climats contrastés, résistant aussi bien à des étés brulants qu’à des hivers glacés. Sa rusticité est donnée pour un peu plus de -15°C!

Cette variété compacte porte un superbe feuillage palmé très ornemental, d’un beau gris bleuté, accentué par une exposition plein soleil (ce qu’il adore!). Son port est plutôt trapu, sur un stipe (tronc) court, au pied duquel se multiplient les rejets pour finalement formé une belle boule bien dense.

C’est personnellement une de mes variétés préférées, j’en possède un beau spécimen d’environ 1m50 en pot depuis plusieurs années, et il me ravit à chaque saison! La couleur particulière de ses palmes apporte de la nuance dans ma palmeraie, et ni l’humidité hivernale, ni le froid, ni le vent ne semblent lui poser de soucis! Sublime et robuste, c’est un petit palmier de rêve! 🥰🌴

C.H. Cerifera sur ma terrasse

On commence à le trouver de plus en plus fréquemment en jardinerie, et j’en suis ravie, car c’est une variété encore assez rare et méconnue, qui mérite pourtant largement sa place auprès d’autres essences résistantes dans presque tous nos jardins!

De croissance plutôt lente, le Chamaerops Humilis Cerifera se plait dans un sol léger, parfaitement drainé, même pauvre, calcaire et sec en été. N’hésitez pas à mélanger du gros sable à la terre de plantation afin d’aérer celle-ci, et éviter l’eau stagnante en hiver (ce qu’il déteste, comme la plupart de ses congénères). De culture facile, il raffole de la chaleur, plantez le en plein soleil pour en admirer pleinement toute la beauté! Il illuminera à coup sur la place de choix que vous lui aurez réservé. 🤩

Dans le prochain article, nous découvrirons un palmier enchanteur, esthétiquement très proche du fameux Phoenix des Canaries, symbole des vacances et de la côte méditerranéenne… mais en beaucoup plus rustique! 😃🌴

À très vite!

LE TRACHY, CHAMPION TOUTES CATÉGORIES

Trachycarpus Fortunei

Le Trachycarpus Fortunei, de son nom complet, est un superbe palmier à l’épreuve de quasi toutes les conditions. Il ne craint ni le froid, ni la sécheresse, ni le vent (bien qu’il soit plus joli placé à l’abri des vents dominants). Il s’agit de la variété la plus plantée en France, du sud jusqu’au nord.

Originaire des zones montagneuses de Chine et du Japon, il est aussi appelé palmier chanvre, dû à l’épaisse fibre qui recouvre son stipe (=son tronc). Utilisée en Asie, celle-ci sert notamment à la fabrication de tapis et de cordes. Cette protection naturelle est, en quelque sorte, comme un manteau bien chaud qui l’aide à passer l’hiver sans tracas. Il est ainsi capable, dans de bonnes conditions, de résister à des températures de l’ordre de -18°C!

De croissance relativement lente, le Trachy peut atteindre 8 à 10 mètres de hauteur en pleine terre, ses proportions restant moindres en pot (2-3 mètres max). Ses belles palmes vert brillant en éventail s’épanouissent en une large couronne d’environ 1m50, en haut du stipe.

Ce colosse se comporte également parfaitement bien en pot, et n’a pas son pareil pour offrir un effet dépaysant immédiat sur un balcon ou une terrasse. Il apprécie une exposition ensoleillée, mais sait se contenter de la mi-ombre. Il résiste parfaitement à la sécheresse, cependant il poussera plus vite et sera plus fourni si vous lui offrez quelques arrosages réguliers en période de forte chaleur. ☀️

Il se plait dans un sol léger, riche et frais, bien drainé. De culture facile, il ne demande que très peu d’entretien, à savoir un apport d’engrais au printemps, et supprimer les palmes jaunies lorsque celles-ci deviennent sèches.

En résumé, le trachy s’avère être un palmier très facile à cultiver et s’adaptant à toutes les situations. Rien ne lui fait peur, même pas les erreurs de débutants 😄, pour lesquels il se révele être un superbe spécimen pour se faire la main! Enfin, ses qualités ornementales, qui ne sont plus à démontrer, sauront à coup sûr apporter la première touche d’exotisme d’un jardin du bout du monde, à portée de bêche! 😁

Dans le prochain article, nous découvrirons un merveilleux petit palmier bleu… 🤫

À très vite! 🌴